Gestion d’une entreprise de VTC : les obligations comptables à connaître

Gestion d’une entreprise de VTC : les obligations comptables à connaître

13 décembre 2023 0 Par Zozo

En général, une entreprise de VTC est une entreprise de transport de personnes à la demande, qui utilise des véhicules privés et qui est réglementée par des obligations légales spécifiques. Les entreprises de VTC offrent des avantages tels que la facilité de réservation, le confort et la transparence des tarifs, mais elles peuvent également présenter des inconvénients tels que la disponibilité limitée et des coûts potentiellement plus élevés. Découvrez dans cet article les différentes obligations comptables d’une entreprise de VTC.

Assurance des entreprises de VTC

L’assurance est un aspect essentiel pour les gestionnaires des entreprises de VTC. Elle permet de couvrir les risques liés à l’activité de transport de personnes et de garantir la sécurité des passagers et des chauffeurs. Il existe quelques points importants à connaître concernant l’assurance des établissements de VTC.

Assurance responsabilité civile professionnelle

Les entreprises de VTC doivent souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. Cette assurance couvre les dommages matériels et corporels causés aux passagers ou à des tiers lors d’un trajet en VTC. Elle est obligatoire et permet de protéger les intérêts de l’entreprise et des personnes impliquées en cas d’accident ou de sinistre.

Assurance des véhicules

Les véhicules utilisés par les entreprises de VTC doivent être assurés. L’assurance automobile couvre les dommages matériels causés au véhicule lors d’un accident, ainsi que les éventuels frais de réparation. Il est important de noter que les véhicules utilisés par les entreprises de VTC doivent répondre à certaines normes de confort et de sécurité, ce qui peut influencer le coût de l’assurance.

Assurance des chauffeurs

Les chauffeurs de VTC doivent également être couverts par une assurance spécifique. Cette assurance peut inclure une couverture en cas de blessure ou d’invalidité, ainsi qu’une assurance décès. Elle vise à protéger les chauffeurs en cas d’accident ou de problème de santé qui les empêcherait de travailler.

Assurance complémentaire facultative

En plus des assurances obligatoires, les entreprises de VTC peuvent choisir de souscrire des assurances complémentaires facultatives pour se protéger contre d’autres risques spécifiques. Par exemple, elles peuvent opter pour une assurance perte d’exploitation en cas d’immobilisation du véhicule, ou une assurance juridique pour faire face à d’éventuels litiges.

Les entreprises de VTC et les obligations comptables

Les entreprises de VTC, ou véhicules de tourisme avec chauffeur, sont soumises à certaines obligations comptables. Ces obligations visent à assurer une gestion financière transparente et régulière de l’activité de ces entreprises.

Les entreprises de VTC doivent tenir une comptabilité régulière et précise de leurs opérations financières. Pour respecter les réglementations comptables, vous avez intérêt à embaucher un cabinet comptable pour votre comptabilité. Le professionnel du chiffre s’occupe de l’enregistrement des recettes, des dépenses, des factures, des paiements, etc. Il établit les factures pour chaque prestation effectuée. Ces factures doivent comporter certaines informations obligatoires, telles que le numéro de TVA, les coordonnées de l’entreprise et du client, la description des services rendus, le montant total, etc.

Les entreprises de VTC doivent conserver les justificatifs de leurs dépenses professionnelles, tels que les factures d’achat de véhicules, les frais d’entretien, les frais de carburant, les frais d’assurance, etc. Ces dépenses sont déductibles fiscalement et doivent être enregistrées correctement dans la comptabilité.

Les compagnies de VTC sont soumises à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Elles doivent donc effectuer des déclarations de TVA régulières et verser le montant correspondant aux autorités fiscales. D’où l’intérêt d’embaucher des experts comptable Ixelles pour votre comptabilité. La fréquence des déclarations dépend du chiffre d’affaires de l’entreprise. Elles se trouvent obligées d’établir des comptes annuels, comprenant un bilan, un compte de résultat et une annexe. Ces documents permettent d’avoir une vision d’ensemble de la situation financière de l’entreprise.