Qu’est-ce qu’il faut savoir sur le survitrage ?

Qu’est-ce qu’il faut savoir sur le survitrage ?

2 juillet 2020 0 Par Admin

Lors de choix de ses vitres, on pense toujours à la gamme qui répond bien à nos besoins. En fait, la majorité des occupants cherchent principalement à isoler leurs habitations thermiquement et acoustiquement. Pour ceci, nombreux sont ceux qui optent à l’installation du survitrage, l’une des solutions les plus efficaces pour isoler leurs logements et augmenter leurs performances. Dans ce registre, on met à votre disposition cet article pour vous parer de tout ce qu’il faut savoir sur ce type de vitres.

Qu’est ce qu’un survitrage

 

Le survitrage est un second vitrage qui s’installe apposé directement sur un simple vitrage, et ceci en conservant le châssis de la fenêtre. Ce vitrage est considéré comme double si le cadre est placé à 5 ou 6 mm de l’ancienne vitre. Cependant, il est important de savoir que cette technique ne donne pas les mêmes performances qu’une menuiserie neuve.

 

Quelle est la différence entre double vitrage et survitrage

 

Pour pouvoir dégager les performances du survitrage et évaluer ses bénéfices réels, il est très important de préciser les performances des doubles vitrages modernes.

 

  • Performances de double vitrage

 

Voici les 3 performances principales du double vitrage :

 

  • Dépôt de traitement de surface connu sous le nom de couche faiblement émissive :c’est une couche qui se trouve entre les deux verres isolants et qui permet de limiter la quantité de chaleur rayonnée par ceux-ci et qui représente la grande partie des déperditions.

 

  • Espace intercalaire : c’est un espace qui mesure généralement 16 mm entre les verres et est considéré comme un « coussin d’air chaud » qui augmente l’isolation du vitrage.

 

  • Un gaz rare qui occupe l’intercalaire : ce gaz est généralement l’argon qui renforce l’isolation thermique en réduisant la conduction thermique à travers du vitrage.

Par conséquent, l’isolation thermique du double vitrage résulte de la réduction du rayonnement thermique par le vitrage. Aussi, il faut savoir que le coefficient ‘’Ug’’ de déperdition thermique vaut environ 1.1w/m².K pour un double vitrage de couche faiblement émissive et d’un intercalaire de 16 mm de dimensions.

  • Performances de survitrage

 

Voici les différentes performances du survitrage :

 

  • Pas de couche thermiquement isolante: pour le survitrage, il est impossible d’utiliser une couche qui est thermiquement isolante. Celle-ci n’est possible qu’avec le double vitrage.

 

  • La distance qui sépare le survitrage du vitrage d’origine est toujours très inférieure à 16 mm (surface optimale) :ainsi l’isolation du survitrage est inférieure à celle du double vitrage.

 

  • Étanchéité insuffisante : l’étanchéité du survitrage est insuffisante pour insérer un gaz thermiquement plus isolant que l’air ambiant.

Par conséquent, ‘’Ug’’ le coefficient de déperdition thermique du survitrage est plus élevé que celui du double vitrage. C’est le double de celui-ci à savoir plus.

Ainsi, le survitrage est une solution qui n’améliore pas les performances acoustiques de vos fenêtres cependant cela peut apporter des petits gains thermiques. Cependant, le coût de survitrage est beaucoup plus moins cher que le double vitrage. En fait, le survitrage coûte entre 100 et 150 euros par m² couvert alors que le double vitrage coûte entre 150 et 500 euros par m².

Pour avoir plus de renseignements sur les survitrages et leurs qualités, n’hésitez pas à contacter artisan vitrier Paris, qui se tient toujours à votre disposition 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour répondre à toutes vos questions. N’hésitez pas à le contacter pour lui détailler tous vos problèmes et profiter d’un devis totalement gratuit. Grâce à son expérience dans le domaine, il saura bien vous orienter vers les meilleures solutions qui répondront parfaitement à vos besoins mais aussi à vos contraintes budgétaires.